Articles

Imprimer

Conférenciers invités

Mario Salomone PPMARIO SALOMONE

Mario Salomone, the Secretary-General of the most important worldwide network of environmental education organizing the WEECs, World environmental education congresses, is an environmental sociologist at University of Bergamo (Italy).
He is also Editor of the Italian monthly review “.eco” and of the international scientific journal “Culture della sostenibilità” (“Cultures of Sustainability”), member of the Italian UNESCO Scientific Committee of United Nations Decades of Education for Sustainable Development (UN-DESD) and member of the Board of ‘Aurelio Peccei Foundation’ (Italian section of Club of Rome)
Its research interests include local development, sustainability, green economy, education, food, patterns of sustainable consumption and production, social and cooperative economy, social networks, according to the point of view of sustainability.

 

Magdy Mohamed Allam

Education:
•2003: Ph D de la santé publique, les sciences environnementales, Université Ain Sharns
•1988: Master de santé publique, médecine du travail, l'Université du Caire
•1980: baccalauréat en médecine et en chirurgie, Université du Caire
•1986: Stage de formation Université EIAAberdeen - Royaume-Uni
•1989: Stage de politique sociale et urbaine, Université de Londres - Royaume-Uni
•1990: Stage de formation pour la planification et la formulation du programme PNUD – PNUE
•1991: Diplôme de sciences environnementales, Université Ain Shams
•2002: Stage de formation pour l'évaluation stratégique de l'impact (SIA), Alborg – Danemark
•2004: Stage de formation pour la structure et la gestion de cabinet des ministres, le ministère de l'état de développement administratif.
Sensibilisation :
• Superviseur du programme Young Leaders de l’UNESCO au Caire, Minofia, Suez, Alexandrie et à Gizeh
• Superviseur de la commission «Education environnementale», Ligue arabe
• Superviseur des études environnementales vingt et un articles et chercheurs dans divers pays arabes
• Chercheur de l'équipe de programme d'éducation à l'environnement, sous la supervision du professeur Selim Saber, Faculté d'Ain Shams
• Superviseur du programme de conservation de l'eau sanitaire pour l'éducation des principaux groupes cibles de la 9ème  communauté du Caire, Suez, Ismaïlia, y compris les concepts d'utilisation rationnelle des ressources et des concepts de maintenance pour les femmes, les jeunes, les enfants, les travailleurs, ONGs, le gouvernement, la recherche et  le commerce.

 

benkhadraAmina Benkhadra

C’est dans le secteur minier et pétrolier que Mme Amina Benkhadra a fait ses preuves. Cette diplômée et ingénieur civil des mines de l¹Ecole nationale supérieure des mines de Nancy en 1978 est également docteur ingénieur en sciences et techniques minières de l¹ENSM Paris.
Son cursus de formation est aussi riche que son expérience professionnelle.  Amina Benkhadra a fait une formation en management à l¹Université de Columbia en 1990. Après un court passage à la chambre de commerce de Paris où elle fait des études sur la prospective des marchés des matières premières. Sa vie professionnelle au Maroc, commence en 1982 période au cours de laquelle elle a intégré le BRPM en tant que chef de service des études minières à la division Etudes et valorisation du Bureau de recherche et de prospection minière (BRPM). Elle occupe de sitôt, le poste de chef du département des Etudes minières pour devenir ensuite chef de la division des participations.
En 1994, elle a été nommée directrice des mines au ministère de l¹Energie et des Mines puis secrétaire d¹Etat auprès du même département.
Elle est en même temps, administrateur au sein de conseils d¹administration de plusieurs sociétés minières filiales de l¹ONYHM.
Depuis, Août 2000, Amina Benkhadra est directeur général de l¹Office national de recherches et d¹exploitations pétrolières (ONAREP).
Elle est également la présidente de la Fédération de l¹industrie minérale (FDIM). En 2003, elle a été décorée de la Légion d¹honneur par l¹ambassade de France à Rabat

corcoranBlaze Peter Corcoran

Blaze Peter Corcoran, Directeur du Centre pour l'Environnement et l’Education au développement durable, est professeur d'études environnementales et de l'éducation environnementale au Florida Gulf Coast University. Dr Corcoran est chercheur principal en Education à l'Université Pour un Avenir Durable. Il est conseiller principal de l'Initiative de la Charte de la Terre, à San José, Costa Rica. Il est membre du Conseil de la Fédération nationale de la faune. Son livre, l'enseignement supérieur et le défi de la durabilité, la promesse et la pratique, a été publié dans La Presse Kluwer Academic des Pays-Bas (2004).
Dr Corcoran est président sortant de l'Association nord-américaine pour l'éducation environnementale et membre du conseil de la conservation de Sanibel-Captiva Fondation.

 

bokova.jpgIrina Bokova

Née le 12 juillet 1952 à Sofia (Bulgarie) est Directrice générale de l’UNESCO depuis le 15 novembre 2009. Elle est la 1e femme élue à la tête de cette organisation.
Diplômée de l’Institut des Relations internationales de Moscou, Irina Bokova a également suivi les cours de l’Université du Maryland (Washington) et de la John F. Kennedy School of Government (Université de Harvard). Elle rejoint dès 1977 le Ministère bulgare des Affaires étrangère en charge des questions des droits de l’homme. Nommée Responsable des affaires politiques et juridiques à la Mission permanente de la Bulgarie auprès de l’ONU à New York, elle est également Membre de la Délégation bulgare aux Conférences de l’ONU sur l’égalité des femmes à Copenhague (1980), Nairobi (1985) et Beijing (1995). Membre du Parlement (1990-1991 et 2001-2005), elle participe à l’élaboration de la nouvelle Constitution du pays qui pèsera fortement pour l’entrée du pays au sein de l’Union européenne. Elle lance le 1er séminaire de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe sur la Déclaration européenne des droits de l’homme.
Irina Bokova a été successivement ministre des Affaires étrangères et coordinateur des relations de la Bulgarie avec l’Union européenne (1995-1997), puis Ambassadrice de Bulgarie (2005-2009) en France, à Monaco et auprès de l’UNESCO et représentant personnel du Président de la République de Bulgarie à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Aux postes de Secrétaire d’Etat pour l’intégration européenne et comme Ministre des affaires étrangères, Irina Bokova a toujours milité pour l’intégration européenne. Membre actif de nombreux réseaux d’experts internationaux, active dans la société civile et surtout Présidente et membre fondateur de l’European Policy Forum, elle a œuvré en vue de surmonter les divisions en Europe et de promouvoir les valeurs de dialogue, de diversité, de dignité humaine, ainsi que les droits de l’homme.
Irina Bokova est docteur honoris causa de nombreuses universités à travers le monde.

 

elaliHaidar El-Ali

Ecologiste sénégalais, c’est « l'un des cent écologistes les plus influents de la planète », selon Le Monde Son combat pour l'environnement s'accompagne d'un engagement politique. Le 3 avril 2012, il est nommé ministre de l'Écologie et de la Protection de la nature dans le gouvernement d'Abdoul Mbaye. À l'origine moniteur de plongée, il est directeur de l'Oceanium de Dakar et président de la Fédération des partis écologistes et verts d'Afrique de l'Ouest. En 2002, lors du naufrage du Joola qui fit près de 2 000 victimes, il est l'un des premiers sur les lieux de la catastrophe. Il plonge, filme et livre ses observations avec amertume. Il est élu « homme de l'année » par la Radio-télévision sénégalaise. Très actif contre la surpêche, Haidar El Ali a aussi donné à son groupe de plongeurs un objectif de dépollution de l'océan au large du Sénégal : récupérer les quelque 3000 filets de pêches abandonnés qui continuent à emprisonner les poissons. L'équipe en a déjà enlevé 1000. Ecologiste convaincu, il sensibilise toutes les couches de la population à la nécessité de vivre en harmonie avec la nature. Ainsi, les populations comprennent de plus en plus l'importance du respect de l'environnement et luttent contre les déséquilibres engendrés par l'homme, en particulier dans la mangrove. En 2009, Haidar El Ali y a insufflé une dynamique qui a permis de replanter 30 millions de palétuviers en Casamance. Un de ses nombreux objectifs pour l'année 2010 est de replanter 100 millions d'arbres.

eriksenJan Eriksen

Président  de la Fondation pour l'éducation à l'environnement (FEE), Jan Eriksen a mené à beaucoup de voyager autour du monde convaincant les ONG internationales et les gouvernements à soutenir et exécuter des programmes sur l’environnement et le développement durable de la FEE. Actuellement, durables et l'environnement FEE, et avec grand succès - aujourd'hui FEE dispose de 76 organisations de 64 pays à travers les 5 continents sont membres de cette Fondation.
La FEE est principalement active à travers ses cinq programmes d'éducation environnementale: Pavillon Bleu, Eco-Ecoles, Jeunes Reporters pour l'Environnement, le programme Leaf pour les forêts et la Clef  verte. Même si Jan Eriksen est souvent vu dans la campagne danoise et a un énorme intérêt dans la création d'expériences de plein air et de transport de la joie de la nature pour les autres, sa passion a toujours été d'aller au-delà des frontières danoises. Son travail en tant que président de la FEE est caractérisé par une grande volonté et un désir ardent pour enseigner les écoliers du monde entier sur la durabilité, la nature et l'environnement. Il a lancé plusieurs projets internationaux pour l'éducation durable, y compris Eco-écoles, Clef verte et du Pavillon bleu.
Depuis l'enfance, Jan Eriksen a favorisé une prise de conscience profonde de la nature et de la vie en plein air. Son intérêt l’a conduit à participer à des programmes de télévision dont  il en est l’auteur. L'année dernière, Jan Eriksen a célébré son 25e anniversaire au Conseil extérieure danois où il a été directeur depuis 1990. Pendant ce temps, le Conseil extérieur danois qui avait au départ 14 employés et actuellement en est à près de 40, avec un éventail des projets récréatifs et l’amélioration de la vie en plein air a augmenté de manière significative et a été d'une grande utilité pour la population danoise
Jan Eriksen a été désigné comme candidat du Danemark pour le Comité du patrimoine mondial. Il est président du Comité national danois de Conservation de la Nature (UICN), vice-président de Keep Tidy Danemark et membre du conseil de la forêt et du paysage à l'Université de Copenhague. Auparavant, Jan Eriksen était membre du conseil de la Société ornithologique danoise et président de la nature et de la jeunesse.

 

gaudianoEdgar Gaudiano Gonzalez

Génie chimique, baccalauréat en éducation et une maîtrise en éducation à l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM), il  a également un doctorat en philosophie et en sciences de l'éducation à l'Université nationale d'enseignement à distance à Madrid, en Espagne. Il est actuellement chercheur principal à l'Institut de recherche sociale de l'Université de Nuevo Leon. Il a été conseiller du  Secrétaire de l'Éducation, en charge des questions d'éducation environnementale et de développement durable (2000-2006). A aussi été directeur général du Centre pour l'éducation et la formation pour le développement durable du Secrétariat de l'Environnement, des Ressources naturelles et de la Pêche (SEMARNAP) (1995-2000).
Il a été coordinateur académique du Congrès ibéro-américain sur l’éducation à l'environnement, qui s'est tenue à Guadalajara, Jalisco, au Mexique en 1992 et 1997 et coordinateur général du Forum National Education à l'Environnement, tenue à Aguascalientes en 1999.
Il a été chargé de cours depuis 1972, dans différents établissements de l'enseignement supérieur au Mexique et conseiller pédagogique dans huit établissements d'enseignement supérieur nationaux et de cinq institutions et organisations internationales, en soulignant le travail de l'UNESCO et le WWF pour élaborer la stratégie mexicaine l'éducation environnementale et le soutien apporté à la Commission Nationale de l'Environnement des gouvernements du Chili et du Guatemala, les ministères de l'Éducation du Brésil, de Colombie et la République dominicaine et les ministères de l'environnement de Cuba et l'Argentine. Ce travail se classe comme un maillon important de l'éducation latino-américaine de l'environnement.
Il fait partie de la Commission sur l'éducation et la communication (CEC) de la World Conservation Union (IUCN), où il a servi de 2001 à 2006 en tant que président régional pour la Méso-Amérique. Il a été président de la National Academy of Education à l'Environnement (2003-2004)


leichtAlexander Leicht

Alexander Leicht est Chef de la Section de l'Education pour le Développement Durable de l’UNESCO, à Paris. Avant de rejoindre l'UNESCO, il a été chef du Secrétariat 'allemand de la Décennie des Nations Unies pour l'éducation au développement durable à la Commission allemande pour l'UNESCO à Bonn pendant près de sept ans, où il a également dirigé l'équipe d'organisation pour les préparatifs de la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'éducation pour le développement durable en 2009. Il a également travaillé pendant trois ans en tant que professeur d'université en Hongrie et au Royaume-Uni et est diplômé d'études supérieures en littérature à l'Université de Marburg, Allemagne. Il est titulaire d'un doctorat en études nord-américaines de l'Université de Nottingham, Royaume-Uni.

 

maathaiWanjira Maathai

Wanjira Maathai est la responsable du projet pour l'Institut Wangari Maathai des études pour la paix et l'environnement (WMI). Elle est la directrice sortante des Affaires Internationales au Green Belt Movement (GBM), où elle a géré la sensibilisation et la mobilisation des ressources. Avant  de rejoindre GBM voilà 6 ans, Mme Maathai a travaillé comme agent principal programme au Centre Carter Presidential Atlanta, en Géorgie (États-Unis), sur le suivi et l'évaluation des programmes d'éradication des maladies. Depuis 2002, Mme Maathai a été la directrice des affaires internationales au GBM, qui a été fondé par sa mère Wangari Maathai, prix Nobel de la Paix. Elle siège actuellement au conseil d'administration à la fois du Green Belt Movement et WMI. Wanjira Mathai est diplômée du Smith Colleges Hobart & William et a obtenu des diplômes d'études supérieures de l'Université Emory Rollins de la Santé publique et de l'école de commerce Goizueta.

mezianDr Leïla Mezian Benjelloun

Diplômée de la Faculté de Médecine de Madrid, Docteur Leïla Mezian Benjelloun a poursuivi ses études à la Faculté de Médecine de Barcelone pour compléter sa spécialité en Ophtalmologie.
Après avoir été assistante du Professeur Joaquim Barraquer, elle exerça à l’Hôpital -Manhattan Eye, Ear and Throat Hospital- de New York sous l’encadrement de chirurgiens en Ophtalmologie de renom -Dr Castro Viejo et Dr Byron Smith-.
Dr Leïla Mezian Benjelloun a pratiqué la médecine pendant plus de 25ans dans les hôpitaux publics marocains de même que dans sa propre clinique chirurgicale. Elle a participé à de nombreuses conférences et symposiums internationaux.
Présidente de l’Organisation Alaouite pour la Protection des Aveugles (OAPAM) à Casablanca ainsi que du Croissant Rouge Marocain, elle a été, également, Vice Présidente de l’Association des Médecins du Maroc et Présidente de la Fondation Benjelloun-Mezian dont la vocation est la restauration des Monuments Nationaux de même qu’elle s’attache à l’attribution des bourses à des jeunes étudiants Marocains à travers le monde.
Depuis 1992, elle alloue tous ses efforts à sa nouvelle passion : l’Education. Elle est Présidente de la Fondation BMCE Bank, dont les deux principales missions sont la promotion de l’éducation intégrée au développement durable et la contribution à la préservation de l’environnement. Elle dirige une équipe dédiée au programme Medersat.com, qui a permis la création de plus d’une centaine d’écoles communautaires rurales incluant le préscolaire, à travers le Royaume, financées par la Fondation.
Au-delà du Maroc, la Fondation BMCE Bank est présente au Sénégal, au Congo Brazzaville et au Mali.
Dr Leïla Mezian Benjelloun mariée à Monsieur Othman Benjelloun depuis 1960. Ils ont deux enfants : Dounia, Productrice de films et Kamal, Anthropologue et environnementaliste.

miraoui

Abdellatif Miraoui

Docteur en sciences pour l’ingénieur de l’Université de Franche Comté en France (1992)., M. Miraoui a obtenu son diplôme d’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) en 1999. Il est Professeur des universités à l’UTBM depuis septembre 2000 et a été promu à la 1ère Classe des Professeurs en 2005.
Il a été Maître de Conférences à l’université de Dijon de 1993 à 1995, à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM) et à l’université de Franche Comté de 1995 à 1999. Il a exercé comme Ingénieur à la société Alsthom (1986) et Ingénieur conseil à l’entreprise Paduch à Colmar – France (1988).
Abdellatif Miraoui est, depuis juin 2008, Vice-Président chargé de la Recherche à l’UTBM. Il fait partie de plusieurs comités scientifiques de Journaux et de Congrès internationaux. Il est co-auteur du premier ouvrage (livre) francophone sur les piles à combustible (paru en février 2007 chez Ellipses-Technosup). Dans le cadre de ses activités d’expertise et de rayonnement international, il est régulièrement sollicité pour donner des conférences et séminaires (Italie, Turquie, Allemagne, Roumanie, Tunisie, ...) particulièrement dans les domaines liés à l’Energie
Abdellatif Miraoui est Docteur Honoris Causa de l’Université Technique de Cluj-Napoca en Roumanie, distinction reçue en 2005. En juillet 2007, il a été nommé «Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques» par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de l’Education Nationale de France. En 2004, Il a été également distingué comme Professeur Honoraire à l’Université Transilvania de Brasov (Roumanie).

morinEdgar Morin

Edgar Nahoum, dit Edgar Morin est un sociologue et philosophe français. Il définit sa façon de penser comme « co-constructiviste » en précisant : « c’est-à-dire que je parle de la collaboration du monde extérieur et de notre esprit pour construire la réalité ».
Il a écrit des livres sur la pensée complexe, sur l’avenir de l’humanité et le célèbre Lessept savoirs nécessaires à l’éducation du futur dans lequel l'auteur discute, à l'invitation de l'UNESCO, des modifications qu'il juge nécessaire dans l'enseignement afin qu'il soit mieux adapté à la complexité du monde moderne.
Il participe à la création en mars 2012 au Collectif Roosevelt 2012 avec l'aide deStéphane Hessel, Michel Rocard et de nombreux intellectuels et personnalités publiques de la société civile et politique. Ce collectif résente 15 propositions pour éviter un effondrement économique, élaborer une nouvelle société et lutter contre le chômage endémique et créer une Europe démocratique. En 2012, il soutient publiquement lechef Raoni dans son combat contre le barrage de Belo Monte.

orrDavid Orr

Est professeur distingué des études environnementales et politiques de Sears Paul et le conseiller principal de Oberlin College. Il est l'auteur de sept livres, dont Down to the Wire: Confronting Climate Collapse (Oxford, 2009) et co-éditeur de trois autres. Il est l'auteur de près de 200 articles, revues, chapitres d'ouvrages et de publications professionnelles. Au cours des vingt-cinq dernières années, il a servi comme conseiller à huit fondations et sur les conseils de plusieurs organisations, dont le Rocky Mountain Institute et la Fondation Aldo Leopold. Actuellement, il est fiduciaire des Bioneers, Alliance pour le développement durable du Colorado, et de l'Institut Worldwatch. Il lui a été décerné sept doctorats honorifiques et d'une douzaine de récompenses, y compris le prix Lyndhurst, un Prix national d'excellence de la National Wildlife Federation, et récemment un "Visionary Award Leadership" de Second Nature. Il a enseigné dans des centaines de collèges et universités à travers les États-Unis, en Europe et en Asie. Il a dirigé les efforts visant à concevoir, financer, construire et l'Adam Joseph Lewis Center, qui a été nommé par le groupe AIA en 2010 comme «le plus important édifice vert des trente dernières années,» et comme «l'un des trente bâtiments marquants de le XXe siècle »par le département américain de l'Énergie. Il est le directeur exécutif du projet Oberlin et le  rédacteur en chef fondateur de la revue Solutions.

othmanDr. Abdulaziz Othman Altwaijri

Director General, Islamic Educational, Scientific, and Cultural Organization (ISESCO). Morocco.
Auteur et conférencier saoudien, le Docteur Abdulaziz Othman Altwaijri a servi à divers postes dont celui de Directeur Exécutif du journal universitaire «Aujourd'hui, l'Islam", publié en arabe, en anglais et en français, et la revue «Al Jamia», publiée par la Fédération des universités du Monde islamique.
Dr. Abdulaziz Othman Altwaijri est actuellement Directeur Général de l'Organisation islamique pour l'éducation, la science et la Culture-ISESCO. Auparavant, il a été secrétaire général de la Fédération des Universités du Monde islamique, membre de l’Institut Royal Al-Albayt de la pensée islamique, en  Jordanie,  membre du Conseil consultatif du comité de l'Encyclopédie de la civilisation arabo-islamique, membre du Forum islamique mondial pour le dialogue, membre du conseil d'administration du Centre arabo-européen d'études à Paris, du Forum de la pensée arabe à Amman, du comité scientifique de Prince Abdulmuhsin Jallawi Bin « Centre de recherche et d'études islamiques de Sharjah », du Conseil des 100 leaders (affilié à la World Economic Forum), et de l'assemblée générale de l'Académie mondiale pour « Bringing muslim Madhahib Closer Together » à Téhéran.
Il a été membre à titre de fiduciaire de l'Université islamique du Niger, de l'université islamique en Ouganda, de  l'Université Islamique du Pakistan, de l'Université islamique au Bangladesh, le Forum Jeunesse « Conférence islamique pour le dialogue et la coopération », de l'Université de la civilisation islamique à Beyrouth, et du Centre pour la contribution à la civilisation musulmane à Doha.

 

Gunter PauliGunter Pauli

Gunter Pauli a commencé à écrire des fables pour enfants en 1994. Aujourd'hui, après avec 100 millions d'exemplaires, il s'est engagé dans l'un des plus ambitieux programmes d'éducation environnementale: il publie et anime 365 fables  apportant la science, les émotions, l'art, la durabilité et la confiance nécessaire pour mettre en oeuvre l’éducation environnementale pour les enfants à travers le monde. Le programme initié en 2000 à Curitiba, au Brésil a été étendu aux quatre coins du monde. Toutes les fables sont basées sur des idées créatives dans la science, et au moins un tiers de ces découvertes ont été mis en place quelque part dans le monde. Gunter souhaite inspirer les enfants à devenir des entrepreneurs, pour répondre aux besoins fondamentaux de  ce qui est disponible localement. En tant qu'entrepreneur, il a créé 12 entreprises (2 échecs) et son dernier livre L'Économie Bleue décrit les entreprises de l'avenir. Gunter a obtenu un MBA, est professeur dans plusieurs universités.

pradeshMahesh PRADHAN 

Mahesh PRADHAN est chef de l'Unité d'enseignement et de formation environnementale (EETU) du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), au sein de la Division de la mise en œuvre de la politique de l'environnement (DEC). Il est actuellement basé au siège du PNUE à Nairobi, au Kenya.
EETU aide à la mise en œuvre de la mission du PNUE: Faire preuve de leadership et encourager la coopération pour protéger l'environnement en informant et aidant les nations et les peuples à améliorer leur qualité de vie sans compromettre celle des générations futures.
Plus précisément, EETU appuie la prestation de la Stratégie à moyen terme du PNUE 2010-13: «Génération de ressources d'éducation environnementale, des réseaux et des partenariats pour appuyer la mise en œuvre des six priorités thématiques transversales (à savoir les changements climatiques, la gestion des écosystèmes, les catastrophes et les conflits, l'environnement Gouvernance, des produits chimiques toxiques et des déchets dangereux, ainsi que l'efficacité des ressources) et la Décennie des Nations Unies pour le développement durable (2005-2014). "Depuis 2011, Mahesh a supervisé l'engagement du PNUE avec le secteur de l'enseignement supérieur, à travers la mise en place du Partenariat mondial des universités sur l'environnement et le développement durable (GUPES). Il a servi en tant que point focal du PNUE pour l'Initiative de viabilité de l'enseignement supérieur (HESI), qui a été lancé en marge de Rio +20. Il supervise également un partenariat stratégique entre le PNUE et l'Université de Tongji à travers l'Institut conjoint de l'Environnement pour le Développement Durable (IESD), qui est situé à Shanghai, et est opérationnel depuis plus de 10 ans. Il est activement impliqué dans plusieurs réseaux régionaux ainsi, que l'Intégration de l'environnement et de la durabilité dans les universités africaines (MESA), l'Amérique latine et le Réseau des Caraïbes pour la formation environnementale (ETN), ainsi que l'Asie et le Consortium de l'Université régionale du Pacifique sur l'environnement pour le développement durable (AP-RUC).
Avant cela, Mahesh était basé au Bureau régional du PNUE pour l'Asie et le Pacifique, à Bangkok, en Thaïlande. En plus de servir en tant que chef de la composante de la coopération régionale et sous régionale, il a coordonné la question du lien de l'éducation environnementale pour la région, où  plusieurs plans d'action sous régionaux d'éducation et de formation environnementales ont été formulés pour l'Asie du Sud-Est (ASEAN), du Sud (PROE), l'Asie du Sud (SACEP), et l'Asie du Nord (ADO).

 

reigotaMarcos Reigota

Influencé par des artistes, écrivains, chercheurs et intellectuels qui, dans les années 70, ont donné naissance au débat sur les questions écologiques, Marcos Reigota a commencé sa maîtrise en Philosophie de l’Éducation Sao Paolo, Brésil (Paulo Freire.) Ces études l’ont amené à l’Université Catholique de Louvain, en Belgique, pour l’obtention d’un doctorat en 1990, et en 1993d’un doctorat à l’Université de Genève.
Professeur, chercheur et militant, il a travaillé sur la création d’une philosophie de l’éducation à l’environnement, dans laquelle les concepts et notions comme l’éthique, la justice, la responsabilité et les dialogues sur les connaissances ont été essentiels.
En 1998, il reçoit Le Prix ’Environnemental Personality Prize’, de l’Ordre des Avocats du Brésil, à São Carlos, Sao Paolo, en compétition avec des chercheurs renommés, et la même année il devient  membre de l’Université de Sorocaba en tant que professeur titulaire dans le programme de maîtrise en Éducation, où ses recherches se  focalisent sur l’approche polémique et complexe de la problématique écologique et les bases de l’éducation à l’environnement.

 

saabNajib Saab

Architecte de formation, Najib Saab est éditeur et rédacteur en chef d'Al-Bia Wal-Tanmia (Environnement et Développement), le magazine leader panarabe sur le développement durable.
Il est Secrétaire général du Forum arabe pour l'environnement et le développement (AFED) . Il a une expérience variée, allant de la conception des multinationales comme General Motors,  donne des conférences sur l'architecture d'entreprise à l'Université américaine de Beyrouth, et conseille les gouvernements et organismes sur l'environnement et le développement durable et de la technologie. Il est lauréat en 2003 du Prix du Programme des Nations Unies pour l'environnement pour ses réalisations, et en 2011 il reçoit le Prix international Zayed pour l'environnement. Saab a une dizaine de livres à son actif, y compris sur la nature qui a reçu en 2002 le prix du meilleur livre de l'année de la Foire du livre arabe de Beyrouth. Il est co-éditeur, avec Mostafa Tolba et Mohamed El-Ashry, des rapports annuels sur l'état de l'environnement publié par l'AFED arabe. Son éditorial mensuel est publié simultanément par 10 grands journaux de la région arabe, sur les questions environnementales.
Najib Saab a obtenu son diplôme en architecture de l'Université américaine de Beyrouth, où il a également étudié la communication de masse et les sciences politiques.

SenzanomeM. Tariq Sijilmass

Président de la fédération des Associations de Micro-crédit.
-    FORMATION
1986 : HEC PARIS
1981-1982 : Classes Préparatoires au Lycée Sainte Geneviève, Versailles

-    PARCOURS PROFESSIONNEL
Depuis juin 2004 : Président du Directoire du Crédit Agricole du Maroc (Banque à capitaux publics marocains, spécialisée dans le financement de l’agriculture et le développement rural)
Septembre 2003 : Directeur Général du Crédit Agricole
Novembre 2001 : Directeur Général Adjoint, Crédit Agricole
De 1993 à 2001 : Administrateur Directeur Général d’un groupe d’entreprises industrielles
De 1986 à 1992 : Directeur Central, Banque Commerciale du Maroc

AUTRES FONCTIONS :
-    Membre du Conseil Economique et Social ;
-    Président du Conseil d’Administration du Salon International de l’Agriculture du Maroc, SIAM ;
-    Président de la Fondation ARDI de microcrédit (100.000 clients au 31.12.2009) ;


-    Président de la Fédération Nationale des Associations de Microcrédit, FNAM (1.300.000 clients à l’échelle nationale) ;
-    Membre du Conseil d’Administration de la CGEM ;
-    Président du Conseil d’Administration de la Société de Financement du Développement Agricole, SFDA : société de crédit spécialisée dans les programmes de développement durable et d’agriculture durable ;
-    Membre du Conseil d’Administration de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité ;
-    Membre du Conseil d’Administration de l’Université Al Akhawayne d’Ifrane ;
-    Membre du Conseil d’Administration du Centre National  Mohammed VI des Handicapés ;
-    Membre du Conseil d’Administration du Centre Mohammed VI pour la micro-finance solidaire.

Sauve Lucie portrait2011 03Lucie Sauvé

Lucie Sauvé est Professeure titulaire du Département de didactique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle est directrice du Centre de recherche en éducation et formation relatives à l'environnement et à l'écocitoyenneté; membre de l'Institut des sciences de l'environnement et chercheure associée au réseau Dialog sur les questions autochtones; est directrice du projet de coopération interuniversitaire (UQAM - réseau UNAMAZ/ Université du Québec à Montréal): "Écodéveloppement et santé environnementale en Amazonie bolivienne". Ses principaux domaines de spécialisation actuels ont trait à la dimension éducative des mouvements sociaux et des initiatives d’écodéveloppement, à l’éducation relative à la santé environnementale et aux enjeux de la formation des éducateurs, en particulier celle des éco leaders en contexte de coopération internationale

 

shivaVandana Shiva

Ecologiste, écrivain, et féministe indienne. Vandana Shiva dirige la « Fondation de la recherche pour la science, les technologies et les ressources naturelles » (Research Foundation for Science, Technology and Natural Resource Policy). Vandana Shiva est récipiendaire du prix Nobel alternatif en 1993, « pour avoir placé les femmes et l'écologie au cœur du discours sur le développement moderne », ainsi que du Grand Prix de la culture asiatique de Fukuoka en 2012.
Après avoir obtenu une licence en physique, Vandana Shiva a poursuivi ces études par un master de philosophie des sciences Université de Guelph, couronné par un doctorat dans la même discipline décerné en 1978 par l'Université de Western Ontario. Elle a ensuite réorienté ses recherches dans le domaine des politiques environnementales à l'Indian Institute of Science.
Elle est l'une des chefs de file des écologistes de terrain et des altermondialistes au niveau mondial, notamment pour la promotion de l'agriculture paysanne traditionnelle et biologique, en opposition à la politique d'expansion des multinationales agro-alimentaires et au génie génétique. Elle lutte contre le brevetage du vivant et la biopiraterie.
Dès les années 80, elle a été très active dans le « Narmada Bachao Andolan » (Mouvement Sauvons le Narmada) qui s'oppose à la construction d'énormes barrages sur la rivière Narmadâ, barrages bouleversant les écosystèmes et obligeant aux déplacements de millions de paysans pauvres.
Vandana Shiva fonde l'association « Navdanya », association pour la conservation de la biodiversité et la protection des droits des fermiers.
Elle est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont les travaux ont commencé le 4 mars 2009.
Tout en poursuivant sa lutte contre l'introduction des OGM dans son pays, Vandana Shiva s'engage dans une forme d'activisme mondial en faveur de la paix, la biodiversité et du droit des peuples de disposer d'eux-mêmes.
En 2001, Vandana Shiva, avec quatorze lauréats du Prix Nobel alternatif ou du Prix Goldman, demande au Congrès mexicain la reconnaissance constitutionnelle des peuples autochtones et de leurs droits, au Mexique, en insistant sur leur rôle dans le développement et la conservation de la biodiversité naturelle et culturelle.

steinerAchim Steiner

Achim Steiner (né en 1961 à Brésil ) est un expert allemand dans la politique de l'environnement. Il a étudié la philosophie, la science politique et les Sciences économiques à l'Université d'Oxford et à l'Université de Londres. Il a aussi étudié à l’Institut allemand du développement à Berlin ainsi qu’à la Harvard Business School.
De 2001 à 2006, il a été directeur général de l' Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles (UICN). Depuis Juin 2006, il a été directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).
Agissant sur proposition du Secrétaire général, M. Kofi Annan, l'Assemblée générale des Nations Unies a élu à l'unanimité M. Steiner, Directeur exécutif du PNUE le 16 Mars 2006 pour un mandat de quatre ans à compter du 15 Juin 2006. Il est devenu le 5ème directeur exécutif de l’histoire du PNUE. Du 1er Mars 2009 au 15 Mars 2011, M. Steiner a été directeur général des bureaux de l'ONU à Nairobi (ONUN).
À sa 83e séance plénière, le 22 Avril 2010, l'Assemblée générale, sur la proposition du Secrétaire général, a réélu M. Steiner Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement pour un autre mandat de quatre ans à compter du 15 Juin 2010, mandat qui se termine le 14 Juin 2014.
Steiner préside également le Groupe de Gestion de l’Environnement des Nations Unies (EMG), qui héberge le PNUE et les fonds. L'EMG est présidé par le Directeur exécutif du PNUE et une attention particulière au cours des dernières années a été mise sur le changement climatique et une empreinte carbone plus faible. En 2007, le Secrétaire général et le Conseil des chefs de secrétariat ont décidé de déplacer le système des Nations Unies vers la neutralité climatique.

taziHouria Tazi Sadeq

Avocate et expert juridique et institutionnel Houria Tazi Sadeq, Titulaire de la Chaire UNESCO Interdisciplinaire pour une Gestion Durable de l'Eau (Casablanca), Présidente de l'Alliance Maghreb Machrek pour l'Eau "AEMAE", Gouverneur au Conseil Mondial de l'Eau et membre de groupes de réflexion et de travail, a réalisé des études et publié de nombreux articles dans le domaine de l'eau et du développement durable au niveau national et international.

 

 

 

 

tijaniLahoucine Tijani

Président Délégué de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement. Diplôme d’Ingénieur de l’École des Travaux Publics de l’Etat, Paris France (1963). Diplôme d’Ingénieur de l’École Nationale des Ponts et Chaussées Paris-France (1972). Chef de la Subdivision de l’Habitat Economique à Agadir (1963-1964). Chef de la Subdivision des travaux publics de Nador (Janvier-Aoüt 1965).Chef de la Subdivision Maritime et Directeur du port d’Agadir (1965-1968).Chef de l’Arrondissement des Travaux Publics de Fès (1971-1972).Chef de l’Arrondissement des Travaux Publics d’Agadir et Directeur l’ex Régie d’Aconage du Port d‘Agadir  (1972-1980). Directeur Général de l’Office National de l’Eau Potable (1980-2001).Secrétaire d’Etat en charge de l’Environnement (1997-1998). Wali de la Région Fès-Boulemane (2001-2002).
Nomination par Sa Majesté le Roi Mohammed VI comme Président Délégué de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, présidée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa (depuis juin 2001).

Décorations : Ouissam AL ARCH grade Chevalier (Mars 1973) et grade officier (Mars 1994). Officier de l’Ordre National du Mérite de la République Française  (Septembre 1995). Croix de Commandeur de l’Ordre du Mérite de la République Fédérale d’Allemagne (Juillet 2001).Commandeur de l’Ordre de la Couronne du Royaume de Belgique (Juillet 2001).

tilburyDaniella Tilbury

Professeur Daniella Tilbury est reconnue internationalement pour ses travaux de recherche dans les domaines de leadership en développement durable et le changement organisationnel dans l'enseignement de la durabilité.
Professeur Daniella Tilbury est reconnue internationalement pour ses travaux de recherche dans les domaines de leadership en développement durable et le changement organisationnel ainsi que dans l'éducation et la formation de la durabilité. Elle a été honorée pour sa contribution à la réorientation de l'enseignement supérieur vers la durabilité. Sa thèse de doctorat réalisée à l'Université de Cambridge a été la première à examiner l'éducation pour le développement durable dans l'enseignement supérieur (1993). Elle s’est  vue décerner plusieurs prix dont le Prix de l'innovation Macquarie, 2008 et 2010 Green Gown Award pour le changement institutionnel concernant le développement durable.
Daniella est président du Groupe Mondial d’Expert de suivi et d'évaluation de l'UNESCO, qui donne des conseils sur l'évaluation des progrès globau au cours de la Décennie des Nations Unies de l'éducation pour le développement durable (EDD). À ce titre, elle a encadré les premier et deuxième rapports globaux de l'ONU sur l'EDD. Elle a dirigé le l'UICN-UNESCOAsie-Pacifique sur l’EDD, via le projet sur les indicateurs et la recherche de l'UNESCO sur les bonnes pratiques en matière de diversité culturelle et de l'EDD. Daniella a été nommée membre du gouvernement britannique au Groupe d'experts de la CEE sur les compétences EDD.
Daniella a publié plus de 100 livres et articles dans les domaines de l'éducation et a donné des conférences à travers le monde. Plus encore, elle a été conférencière d’honneur à la Conférence Mondiale des Nations Unies en matière d'EDD (Bonn 2009), le Sommet mondial sur le développement durable (Johannesburg, 2002) et de Rio +20 (Brésil 2012).
Ses premiers travaux sont axés sur la surveillance et l'évaluation des cadres de viabilité. Elle a évalué les initiatives stratégiques pour les organismes gouvernementaux; mené des évaluations participatives des programmes de l'UE et évalué des projets de terrain en Tanzanie, à Madagascar, en Afrique du Sud, au Venezuela, au Brésil, en Colombie, en Chine, en Hongrie, au Vietnam, en Australie, en Espagne, en Tunisie et  en Italie.
Daniella est actuellement conseillère auprès du gouvernement de Gibraltar sur la création d'une université sur le Rocher et se rend régulièrement au Maroc. Elle est engagée dans le développement durable de la Méditerranée et le courtage des liens étroits entre les universités à travers le détroit.

vegaPedro Vega

Diplômé en chimie de l'Université de Santiago de Compostela (Espagne) et d'un doctorat en psychopédagogie de l'Université de La Corogne (UDC). Professeur d'éducation à l'environnement et des  sciences expérimentales à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de La Corogne. Actuellement, ses intérêts de recherche portent sur les domaines suivants: l'éducation environnementale et le développement durable de, l'empreinte écologique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la mise en œuvre d'Action 21 à l'Université et des Municipalités (A21L) et dans la formation des enseignants en  Science. Auteur et critique de livres et de publications de revues dans le domaine éducatif, scientifique et environnementale, Pedro Vega effectue plusieurs recherches et participe à des projets d'enquête de l'Union européenne sur le programme «faibles émissions de carbone au travail (LOCAW)".

WEEC Permanent Secreatariat

c/o Istituto per l'Ambiente e l'Educazione Scholé Futuro ONLUS Via Bligny 15, 10122 Torino (Italy) - Ph./Fax +390114366522

WEEC Secrétariat Permanent


c/o Istituto per l'Ambiente e l'Educazione Scholé Futuro ONLUS

Via Bligny 15, 10122 Torino (Italy) - Ph./Fax +390114366522
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.environmental-education.org

Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement

Avenue Mohammed VI, rue El Madani Ibn Houssaïni, B.P: 5679
Rabat – MAROC - Tél: + 212 (0)5 37 65 88 44 (LG) – Fax: + 212 (0)5 37 65 55 31
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.fm6e.org

Ce site utilise des cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous montrer des produits que vous aimeriez peut-être et sauvegarder votre panier d'achat.
Continuez votre visite si vous êtes d'accord avec ceci, ou lisez notre Politique de protection des données personnelles pour en savoir plus.